Résultats 2016 : Humanis achève son redressement économique et ouvre une nouvelle étape de son développement

Malakoff, France, 4 mai 2017

En assurance de personnes

- Résultat opérationnel positif, en hausse de 41 M€ par rapport à 2015, soit un ratio combiné à 99,9%
- Fonds propres prudentiel en progression de 7% à 1,7 Md€ [1]
- Réussite du passage à Solvabilité II : ratio de solvabilité SCR à 198% (+10 points), création de Humanis Développement Solidaire et achèvement de la mise en place d’un     réseau fédéral multiaffinitaire ouvert aux partenariats
- Entrée de la MIP (Mutuelle des Industries du Pétrole) et coopérations avec Ipeca

En retraite complémentaire :

- Réduction des coûts de 25% entre 2012 et 2016
- Entrée de la Crepa Rep et de l’Urcrep, regroupement de l’enseignement privé sous contrat chez Humanis.

Humanis est en avance sur son plan stratégique « Humanis en Grand 2018 ». Après l’annonce début 2016 de la fin des opérations de fusion et de convergences techniques, Humanis a atteint en 2016 l’objectif majeur de son redressement économique. Le résultat opérationnel en assurance de personnes est positif (+1.4 M€), le ratio combiné progressant de 2,5 points pour s’établir à 99,9%. Humanis a par conséquent enclenché le mouvement de réduction de la contribution des produits financiers au résultat net afin de reprendre le chemin de l’accumulation à long terme de plus values. Au total, les fonds propres prudentiels du groupe ont augmenté de 7% à 1,7 Md€. Malgré cette déformation volontariste des moteurs de résultat, le résultat avant impôt à iso périmètre[2] est resté stable par rapport à 2015 et s’établit à 59,2 M€, le résultat net étant en recul à 34,9 M€ en raison d’une hausse des impôts et d’une moins-value sur la cession des parts minoritaires dans Apicil Assurances.

Grâce à de nouvelles actions d’efficacité et de compétivité, la réduction des charges d’exploitation en retraite complémentaire depuis 2012 atteint maintenant 25,4% et les premières actions de même nature en assurance de personnes portent leurs premiers fruits avec une réduction des charges récurrentes de 6%.

En 2016, Groupe a passé avec succès le cap de Solvabilité 2 en assurance de personnes. La structure prudentielle Humanis Développement Solidaire a été créée, emblématique de l’architecture et du positionnement stratégique de réseau fédéral multi-affinitaire d’Humanis, ouvert aux partenariats et enregistre un chiffre d’affaires de 2,5 Md€.

Le groupe peut donc mettre le cap encore plus résolument sur les axes « Développer » et « Penser plus loin » de son plan stratégique, comme le montrent en 2016 l’entrée dans le groupe de la caisse de retraite Arrco Crepa Rep, de l’Union de recouvrement de l’enseignement privé (Urcrep), de la Mutuelle des Industries du Pétrole ainsi que l’accord de coopération avec Ipeca dans la protection sociale de la défense, de l’aéronautique et de l’aérospatiale.

Dans un contexte d’évolution réglementaire (tiers payant généralisé, mise en conformité contrat responsable, DSN, fusion des régimes Agirc-Arrco) le groupe Humanis maintient sa trajectoire en 2017 et poursuit sa politique de développement rentable, pour conforter son rôle d’acteur majeur de la protection sociale. Les 10 millions de clients du groupe sont au cœur de cette stratégie. Pour leur apporter toujours plus de services et d’innovations en santé et en prévoyance, Humanis a décidé par exemple d’investir dans un projet Big Data ambitieux sur 5 ans (20 M€) en partenariat avec Microsoft. En parallèle, le programme d’innovations sociales s’accélère. L’expertise et le savoir faire historiques du groupe pour prendre soin des populations fragilisées lui permet de construire des offres destinées aux entreprises comme aux particuliers dans des domaines de la prévention santé au travail, du bien vieillir ou de la perte d’autonomie.

Le Directeur Général du Groupe Humanis, Jean-Pierre Menanteau déclare : « Une nouvelle étape stratégique marquante a été franchie en 2016 avec un ratio combiné inférieur à 100% en Assurance de Personnes dans un contexte économique et réglementaire toujours aussi exigeant. Avec un ratio de solvabilité SCR à 198%, le groupe est maintenant bien armé pour un développement innovant et soutenable et pour accueillir de nouveaux membres dans son réseau fédéral multiaffinitaire de codéveloppement autour de ses plateformes d’expertise, de gestion et de distribution au service de la protection sociale complémentaire. La performance en efficacité et compétitivité est exceptionnelle en retraite complémentaire avec -25.4% de charges d’exploitation depuis 2012, démontrant ainsi tout l’intérêt des opérations de rapprochement entre les groupes de protection sociale».

Frédéric Agenet, Président, et Pierre SteffVice-Président, ont déclaré : « Le Conseil d’administration de l’Association Sommitale se réjouit des nouvelles avancées dans le plan stratégique « Humanis en grand 2018 » et de l’accueil de nouveaux membres au sein du groupe. Un grand bravo à toutes les équipes intensément mobilisées pour apporter toujours plus de qualité et de services aux clients d’Humanis. »

 

 

 

[1] Il s’agit des fonds propres économiques qui permettent d’obtenir le ratio de couverture du SCR en solvabilité 2. Les fonds propres part du Groupe norme française s’élèvent à 1.58 Md€ en 2016 (1,33 Md€ de capitaux propres et 0,25 Md€ de passifs subordonnés)

[2] Hors prise en compte la cession des parts minoritaires d’Apicil Assurances

[3] Retraite complémentaire Agirc et Arrco

[4] Entrées de portefeuilles non récurrentes (écart de -213 M€ sur cette partie non récurrente du chiffre d’affaires).

[5] Le résultat opérationnel ne tient pas compte des revenus financiers : les charges d’exploitation nettes sont inférieures à la marge d’assurance nette dégagée (cotisations déduites des prestations et charges de provisions nettes de réassurance) ; ne pas confondre avec la notion de résultat d’exploitation courant en comptes combinés, qui inclut le résultat financier.

[6] Ce montant inclut les titres subordonnés émis en 2015 en Tier 2

RETRAITE COMPLEMENTAIRE : EFFACITE OPERATIONNELLE ET INNOVATION DANS LE SERVICE AUX ENTREPRISES ET AUX PERSONNES PROTEGEES

Le Groupe a poursuivi ses actions d’efficacité et de compétitivité, en ligne avec l’accord Agirc Arrco du 13 mars 2013 (art.8). Les charges d’exploitation ont connu une nouvelle diminution, de près de 8% en retraite complémentaire, soit une baisse cumulée de 25,4% depuis 2012 et en activités sociales de 14% depuis 2014. Les principaux leviers de cette efficacité économique sont la convergence des systèmes d’information, la rationalisation de l’immobilier d’exploitation du groupe, la performance achats dans toutes ses dimensions, l’amélioration des processus, la digitalisation.

Les cotisations AGIRC ARRCO ont augmenté de 8%, atteignant 14 Mds€, avec de nouveaux clients dont les établissements d’enseignement privé sous contrat et leur personnel depuis le 01/01/2016, mais aussi de nombreuses grandes entreprises[1], qui ont choisi Humanis pour y regrouper leurs contrats de retraite complémentaire.

Humanis a maintenu, simultanément, son haut niveau d’engagement en activités sociales avec 40 M€ d’interventions sociales et lancé des offres de services innovantes en vue de mieux accompagner les ressortissants confrontés à un départ en retraite, à des situations sociales difficiles ou à des risques pschyco-sociaux, ou ‘aidants’ d’un proche en perte d’autonomie.

ASSURANCE DE PERSONNES : HUMANIS PASSE AVEC SUCCES LE CAP DE SOLVABILITE 2 AVEC UN RATIO COMBINE INFERIEUR A 100%

Humanis est passé avec succès à Solvabilité 2, tant sur le plan technique et informatique qu’avec la mise en place approuvée sans réserve par l’ACPR d’Humanis Développement Solidaire par Humanis Prévoyance, l’IPSEC, la Mutuelle Radiance Groupe Humanis Grand Est, la Mutuelle Humanis Nationale et Mutuelle Renault.

Le groupe a mis en place son architecture de développement, en réseau fédéral multiaffinitaire ouverte aux partenariats. Chaque membre définit le contenu de sa relation avec la communauté, tout en s’inscrivant dans l’ensemble Humanis et en contribuant à l’élaboration de nouvelles offres innovantes, au dynamisme commercial et à la mutualisation des expertises et des capacités de gestion et de distribution. Humanis a accueilli en juillet 2016 la Mutuelle des Industries Pétrolières (MIP) et signé un projet de protocole de coopérations commerciales et techniques avec IPECA Prévoyance dans les industries de la Défense, de l’Aéronautique et de l’Aérospatiale.

Par ailleurs, le groupe a achevé sa sortie de l’assurance vie - métier qui n’est plus un métier stratégique d’Humanis depuis 2012 - en procédant à la cession à Apicil Assurances des titres minoritaires qu’il détenait depuis 2014, sachant que certains membres du groupe continueront de distribuer ces produits.

Humanis aborde 2017 avec un haut niveau de solidité financière, avec un ratio de couverture du SCR de 198%[2] fin 2016 (en progression de 10 points).  Les fonds propres prudentiels d’Humanis Développement Solidaire sont en hausse de 115 M€ (+7%). Le résultat opérationnel de +1.4 M€ en progression de +41 M€, permettant au ratio combiné de passer sous la barre des 100% sachant que chacun des affiliés à Humanis Développement Solidaire présente également un résultat opérationnel positif.

Malgré la diminution volontariste du résultat financier[3] et l’effet des taux d’intérêt sur la marge d’assurance, le résultat avant impôt hors impact de la cession des titres d’Apicil Assurances est resté stable par rapport à 2015 à 59,2 M€, le résultat net part du Groupe[4] ressortant à 34.9 M€ en 2016 versus 47,7 M€, la variation s’expliquant pour l’essentiel par la progression de la charge d’impôt (5 M€) et par la moins-value de cession des parts minoritaires dans Apicil Assurances (5,6 M€).

Pour réaliser cette performance, Humanis a notamment réduit ses charges d’exploitation récurrentes de 6%, par une stricte discipline d’efficacité opérationnelle, même dans l’environnement réglementaire 2016 toujours très difficile, coûteux en ressources et très exigeant en impératifs calendaires : mutations réglementaires de l’assurance-santé, loi Eckert, Solvabilité 2, mise en conformité contrat responsable, Déclaration Sociale Nominative (DSN).

Humanis a également mis en œuvre une politique sélective de souscription et de renouvellement permettant une progression forte et pérenne de la marge d’assurance.

Un meilleur service au client, des offres innovantes et le recentrage sur les grands comptes se traduisent par un chiffre d’affaires hors éléments non récurrents de 2,5 Mds€ stable (- 0.5%), et un carnet de commandes en croissance. Humanis a en particulier dématérialisé la carte de tiers payant, développé ses espaces clients et équipé ses commerciaux de kits nomades digitaux.

NOUVEAUX DEVELOPPEMENTS SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE ET L’ENTREPRISE SOCIALEMENT RESPONSABLE

Pleinement ancré dans des engagements RSE de long terme, le Groupe Humanis a renforcé sa politique de développement durable, avec, dès 2016, des résultats concrets en économies d’impression, covoiturage, recyclage notamment. Le Groupe a franchi un cap de reconnaissance avec la labellisation « TEEC » et la croissance de 24% du fonds innovant d’obligations vertes du Groupe. Humanis protège aujourd’hui 1 million d’abeilles dans 22 ruches. Humanis a également poursuivi les actions initiées les années précédentes : par exemple, lors de la Semaine du handicap, 18 actions ont été organisées dans toute la France et Humanis s’est associé à France Parkinson pour la journée nationale consacrée à cette maladie..

Enfin, Humanis a publié le premier Rapport annuel sur le dialogue social, permettant de partager un état des lieux, un travail de recherche universitaire sur le dialogue social et le développement économique, et les perceptions croisées de chefs d’entreprises, de leaders syndicaux et patronaux, et de salariés. En novembre, Humanis a lancé @lelabsocial, plateforme participative visant à placer la protection sociale au cœur du débat public. En mars 2017, un colloque a été organisé pour présenter une première synthèse des échanges de la plateforme et la protection sociale du futur et partager le deuxième rapport annuel sur le dialogue social, avec un travail de recherche sur la révolution numérique et le dialogue social.

PERSPECTIVES

Dans un contexte d’évolution réglementaire (tiers payant généralisé, DSN, fusion des régimes Agirc-Arrco) le groupe Humanis maintient sa trajectoire et poursuit sa politique de développement rentable, pour conforter son rôle d’acteur majeur sur les marchés de la protection sociale. Les clients sont au cœur de cette stratégie fondamentalement solidaire.

Au sein de l’activité retraite complémentaire Agirc-Arrco, le Groupe a achevé toutes ses fusions, les institutions de retraite complémentaire ont de nouveaux statuts, l’accord interprofessionnel signé en octobre 2015 a dressé une feuille de route. Humanis prépare activement la fusion prévue au 1er janvier 2019 des régimes Agirc-Arrco.

Les activités sociales du groupe Humanis, en pleine transformation, ont beaucoup d’avance sur l’innovation et sont promises à un fort développement. Grâce à son savoir-faire et à son expérience, cette vocation, cœur de métier historique du Groupe, le place désormais en capacité de construire des actions sur mesure pour protéger et mieux prendre soin des populations fragilisées.

En assurance de personnes, Humanis a déjà enregistré la signature à effet 2017 de Grands Comptes (par exemple Aéroports de Paris, Lafarge, Econom-Osiatis) et une progression sensible de son partenariat avec le courtage grâce à des actions réussies de redressement de la qualité de service. Les forces commerciales sont focalisées sur l’amélioration de la satisfaction des clients et des partenaires. La transformation digitale sous-tend cet effort, impactant autant les processus opérationnels que l’innovation de l’offre client.

Humanis prépare l’entrée dans le groupe de la Mutuelle SMODOM, entrée qui sera soumise au vote des assemblées générales concernées cet été. Le groupe Humanis est prêt à poursuivre son développement avec de nouveaux membres et avec ses partenaires tout en faisant face à un pic d’investissements techniques en 2017 et 2018 sur Solvabilité II et sur le Big Data et en poursuivant la digitalisation d’Humanis.

2017 verra aussi Humanis fêter les 10 ans du running solidaire de ses collaborateurs et de ses clients avec le défi d’arriver collectivement à parcourir l’équivalent de la circonférence de la Terre au service de la recherche sur les maladies infantiles orphelines (1 € par km parcouru). L’an dernier, 1.042 sportifs solidaires s’étaient engagés dans plus de 370 événements sportifs, soit trois fois plus qu’en 2013.


[1] Grandes Entreprises qui rejoignent Humanis au 01.01.2017 : Coca Cola, Bull, Ratp (salariés contractuels), Orphelins d’Auteuil, Flunch, Caisse des dépôts, Accentur , Pmu, Ifpen (Institut Français du Pétrole)…

[2] Seule la mesure transitoire appliquée est la mesure transitoire action. Ratio de couverture du SCR hors mesures transitoires : 184%

[3] une baisse qui s'explique par une moindre réalisation de plus values actions permettant la reconstitution d'une richesse latente pour l'avenir

[4] Le périmètre de combinaison HDS : affiliés et filiales et participations des affiliés hors Apicil Assurances.

Contact Presse

Fichiers attachés

Sujet liés

Ils parlent de nous