Réforme des retraites : la ministre Agnès Buzyn livre les grandes étapes de la concertation

Paris, France, 30 avril 2018

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé le 19 avril le calendrier envisagé par le gouvernement pour la réforme des retraites. La concertation devrait se dérouler en deux phases, jusqu'à l'automne.​​​​​​

Après six mois de discussions avec les partenaires sociaux, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé le 19 avril sur Europe 1 le calendrier de la concertation sur la réforme des retraites. Un dossier épineux sur lequel l'exécutif avance "avec prudence", contrairement à la réforme du Code du Travail par ordonnances "bouclée en moins de quatre mois", observe Le Figaro.

La réforme des retraites doit à terme remplacer la quarantaine de régimes existants par un système unique. Elle devrait être votée en 2019, selon le souhait émis par Emmanuel Macron. "Nous mettons en place un calendrier, une méthode", a déclaré Agnès Buzyn à Europe 1

Le régime universel sera étudié avant l'été

"Dans les trois, quatre mois qui viennent, nous allons travailler sur ce qu'on entend par un régime universel, ce qui doit être de l'ordre de la redistribution et de l'ordre de la solidarité, par exemple", a précisé la ministre. Les partenaires sociaux devront aussi réfléchir à la manière de prendre en compte les périodes creuses générées par un arrêt maladie ou le chômage, ou encore l'égalité femmes-hommes. L'ensemble de ces sujets seront examinés avant la trêve estivale. 

Une seconde phase de concertation aura lieu à l'automne 2018 pour discuter de sujets plus spécifiques, comme les conditions d'ouverture des droits à la retraite ou encore la reconnaissance des spécificités de certains métiers.

Une vaste consultation citoyenne

En ce qui concerne la méthode, chaque thème sera abordé en deux temps : "Une première rencontre avec les partenaires sociaux où on partage un constat, et une deuxième rencontre où on part sur des propositions", précise la ministre qui annonce qu'une "vaste consultation citoyenne" serait lancée avant la fin du mois de mai.

Ensuite, note Agnès Buzyn, "le gouvernement prendra ses responsabilités et formulera des propositions en vue de la création d'un système universel de retraites". La ministre assure qu'il ne s'agit pas "de réformer pour réformer, ou de réformer pour réduire les droits ou pour les niveler par le bas", souhaitant au contraire rendre notre système "capable de générer des droits nouveaux". 

Experts

Contact Presse

Fichier attaché

Sujet liés