-

RDV retraite : Travail à l'étranger et calcul de la retraite

A l'occasion des "Rendez-vous de la retraite 2017", l'Agirc Arrco et Humanis décryptent des exemples de parcours de vie et leur impact sur la retraite.

Chaque année, de nombreux Français font le choix de l’expatriation afin d’élargir leurs horizons professionnels ou sont détachés à l’étranger par leur entreprise française. Quelles sont les répercussions du travail à l’étranger sur le calcul des cotisations de retraite ?

Tout savoir sur la retraite à l'étranger avec Alexis de Saint-Albin, directeur du développement international du groupe Humanis.

Tout dépend de l'entreprise...

Un salarié qui va travailler à l’étranger pour le compte d’une entreprise implantée sur le territoire français, continue à être affilié à la Sécurité sociale française. Ainsi, les cotisations pour la retraite ne sont pas interrompues durant le temps passé à l’étranger.

S'il travaille pour le compte d’une entreprise locale, un expatrié cesse de cotiser auprès du système des retraites françaises et il dépend du droit social en vigueur dans son nouveau pays de résidence. En fonction de la situation, le calcul de la retraite des expatriés diffère.

Tout dépend du pays...

Il existe des règles de coordination entre la France et les pays de l’Union européenne. La retraite des expatriés sera ainsi constituée de la pension versée par l’État français d’une part et de celle du pays d’expatriation d’autre part.

Le calcul est fait en fonction des périodes de travail effectuées dans chaque pays concerné et la pension est versée dans le pays de résidence.

Certains pays, hors Union européenne, ont signé des accords de Sécurité sociale. Grâce à ces accords, les temps de travail à l’étranger pourront être pris en compte dans le calcul de la retraite des expatriés.

Dans un pays non signataire d'une convention, le calcul de la retraite ne prendra en compte que les périodes de travail relatives au territoire français. Le pays d’expatriation pourra selon sa législation prévoir le versement d’une pension mais cela n’est pas garanti en l’absence d’accord.

Où se renseigner ?

Avant de partir travailler à l’étranger, il est important de se renseigner sur le pays de destination et son système de retraite. Certains organismes de référence permettent d’en savoir plus comme le Cleiss (Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale) et la CFE (Caisse des Français de l’Étranger).

L’expatriation représente un grand intérêt au niveau professionnel. Il faut toutefois bien préparer son départ et voir les répercussions qu’il aura au niveau des droits sociaux, qu’il s’agisse dans ce cas-ci de la retraite ou dans un autre ordre de la couverture santé.