-

RDV retraite : La maternité compte pour la retraite

A l'occasion des "Rendez-vous de la retraite 2017", l'Agirc-Arrco et Humanis décryptent des exemples de parcours de vie et leur conséquence sur la retraite.

Certains événements de la vie personnelle impactent la carrière des femmes comme la maternité ou le congé parental d'éducation. À l’approche de la retraite, les mères de famille s’interrogent sur les points retraite auxquels leur donnent droit leurs enfants.

Une analyse de Olivier Steffgenn, directeur de la retraite des particuliers du groupe Humanis.

 

Au fil des réformes, le congé maternité est de mieux en mieux pris en compte pour la retraite.  

Les femmes souvent pénalisées par une carrière morcelée liée à la naissance de leurs enfants peuvent désormais bénéficier d'avantages supplémentaires pour améliorer leur droit à la retraite. Des dispositifs existent et sont accordés par la retraite complémentaire Agirc Arrco au moment du départ à la retraite, lorsque l'on a un ou plusieurs enfants à charge ou si l'on a eu ou élevé au moins trois enfants. 

8 trimestres accordés pour une maternité ...

Pour les enfants nés ou adoptés avant 2010 : une majoration de durée d'assurance de 8 trimestres est accordée à la mère, dans les conditions suivantes 4 trimestres au titre de la maternité ou de l'adoption de l'enfant et 4 trimestres au titre de l'éducation de l'enfant pour la mère. 

A partir de 3 enfants, la pension de retraite peut être majorée de 10% pour les salariés du privé.

Jusqu'à 12 trimestres pour un congé parental ...

Malgré, les compensations faites en trimestres, l’évolution des carrières professionnelles est très souvent stoppée à l’arrivée du premier enfant. 

Les parents qui choisissent de partir en congé parental bénéficient d'une majoration égale à la durée du congé octroyé, dans la limite de 12 trimestres (soit 3 ans).Tous les trimestres passés en congé parental seront donc validés. Il s'agit en revanche de trimestres assimilés et non cotisés. 

A noter cependant que cette majoration ne se cumule pas avec les 8 trimestres accordés en cas de naissance d'un enfant : 4 trimestres au titre de l'accouchement et de la grossesse et 4 trimestres au titre de l'éducation de l'enfant. C'est la méthode de calcul la plus avantageuse pour les parents qui est retenue.