Minimum vieillesse: l’allocation de solidarité aux personnes âgées sera revalorisée de 100 € d'ici 2020

6 avril 2018

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), ex-minimum vieillesse, est revalorisée de 30 euros à compter du 1er avril. Le gouvernement s'est engagé à deux autres revalorisations, en 2019 et 2020.

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis une revalorisation de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Cette aide financière, destinée aux personnes âgées disposant de revenus limités et/ou à celles qui ont peu cotisé pour leur retraite au cours de leur vie active, bénéficie à près de 550 000 personnes en France. 

Actuellement d’un montant de 803,20 €/mois pour une personne seule, l'ASPA est revalorisée de 30 euros au 1er avril 2018 (décret 2018-227 du 30 mars 2018) pour atteindre 833€. Pour un couple, l'allocation est majorée de 46,57€ pour atteindre 1 293,54€  par mois. 

100 € d'augmentation sur trois ans

Cette revalorisation n'est qu'une première étape, puisque le gouvernement s'est engagé à deux nouvelles augmentations: 35€ en 2019, puis 35€ supplémentaires en 2020, soit 100 € au total, précise le site officiel de l'administration. L'objectif est de parvenir à un montant de 903€ mensuels pour une personne seule.

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérard Darmanin a confirmé sur son compte Twitter avoir signé le décret qui prévoit ces trois revalorisations successives. Par ailleurs, dès 2019, la date de revalorisation de cette allocation sera avancée du 1er avril au 1er janvier.

L'ASPA, pour qui?

L'allocation de solidarité aux personnes âgées est accessible aux personnes qui répondent à trois conditions :

1. être âgé·e de 65 ans minimum, (ou avant 65 ans, justifier d'un taux d'incapacité permanente d'au moins 50 %, ou être reconnu inapte au travail et définitivement atteint d'un taux d'incapacité de 50 %, ou encore percevoir une retraite anticipée pour handicap),

2. être de nationalité française et avoir sa résidence principale en France (les personnes de nationalité étrangère peuvent également bénéficier de l’ASPA, à certaines conditions),

3. disposer en 2018 de revenus inférieurs aux montants suivants: 9 998,40 euros par an pour une personne seul(e), 15 522,54 euros par an pour une personne vivant en couple (marié, pacsé ou en concubinage).

Celles et ceux qui remplissent ces conditions d'âge, de résidence et de revenus, peuvent demander l'ASPA à la Caisse nationale d'assurance vieillesse retraite via un formulaire téléchargeable. À noter que le montant de l'Allocation de solidarité aux personnes âgées est modulé en fonction de certains critères de ressources, comme l'allocation aux adultes handicapés (AAH), le montant d'éventuelles pensions de retraite ou d'invalidité perçues ou encore les éventuels revenus professionnels.

Experts

Contact Presse

Fichier attaché

Sujet liés