Ce que la loi PACTE pourrait changer pour l'épargne salariale

Paris, France, 13 juin 2018

L'épargne salariale représente aujourd'hui un marché en pleine croissance, malgré un important phénomène de "décollecte". Alors que le Plan d'épargne entreprise (PEE) enregistre une collecte nette négative, le Plan d'épargne retraite collectif (PERCO) connaît un succès grandissant. La loi PACTE pourrait confirmer cett tendance car elle prévoit justement de favoriser les produits d'épargne-retraite.

2018 s'annonce comme une année charnière pour l'épargne salariale avec l’arrivee de la loi PACTE, analyse le quotidien Les Échos. Fin 2017, l'épargne salariale française pesait 131,5 milliards d'euros. Des sommes que les salariés peuvent placer, au choix, sur un Plan d'épargne entreprise (PEE) ou un Plan d'épargne retraite collectif (PERCO).

Pour la sixième année consécutive, les encours de l'épargne salariale sont en hausse. Ils enregistrent une croissance de 7,3 % en 2017, démontrant le succès du dispositif auprès des salariés.

Un succès nuancé par le phénomène de "décollecte"

Ce chiffre doit cependant être nuancé. En effet, si les versements effectués par les salariés (qui sont constitués à 60 % par l'intéressement et la participation) continuent d'augmenter, "ils ont été dépassés par les retraits ces dernières années", note le quotidien économique. Ce phénomène de "décollecte" a représenté pas moins de 900 millions d'euros l'année dernière.

Plusieurs raisons peuvent l'expliquer, à commencer par la possibilité pour les salariés, depuis 2009, de percevoir directement la participation et l'intéressement. L'augmentation du forfait social, entraînant la hausse des taxes sur ces sommes, et les cas de déblocage exceptionnel sont autant d'incitations pour les salariés à ne pas placer cet argent. La hausse des cours influe aussi.

"Dans les périodes de bonnes performances boursières, les salariés ont tendance à engranger leurs gains", analyse Cécile Advani, cadre chez BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises.

Le PERCO, produit star en 2018

À quoi faut-il s'attendre pour 2018? Pour les professionnels du secteur, la tendance est à "une hausse des sommes attribuées au titre de la participation et de l'intéressement". Une inflation directement corrélée à la hausse des bénéfices des entreprises.

L'intéressement et la participation pourraient ainsi augmenter "de 5 à 10 % cette année", prédit Xavier Collot, directeur épargne salariale et retraite chez Amundi.

Le PERCO devrait confirmer son succès. Les encours de ce produit ont bondi de 14,5% en 2017, alors que le PEE, en perte de vitesse, enregistrait de son côté une collecte nette négative. On s'oriente donc vers une année cruciale pour l'épargne salariale, alors que se profile la future loi Pacte, qui vise justement à dynamiser l'épargne-retraite. Le PERCO, qui n'a convaincu pour l'instant que 2,4 millions d'adhérents, a donc un très bel avenir devant lui.

Expert

Contact Presse

Fichiers attachés

Sujet liés