L'expatriation au féminin : Un livret essentiel sur la protection sociale à l'étranger

Paris, France, 28 janvier 2016

Le nouveau Livret « Votre protection sociale à l’étranger : l’expatriation au féminin » réalisé par le groupe Humanis - la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) - et Expat Communication, est sorti !

Le groupe Humanis qui regroupe les solutions retraite, santé, prévoyance à l'international, la Caisse des Français de l’Etranger (CFE), caisse de sécurité sociale créée en 1978 spécialement pour les Français résidant à l’étranger, et Expat Communication, expert de l’accompagnement et de l’aide au changement dans le cadre de la mobilité internationale et éditeur du site www.femmexpat.com, ont réuni leurs savoirs et leurs compétences dans ce Livret fait sur mesure pour les femmes qui partent vivre hors de France, en expatriation.

Editées dans un format pratique et ludique de carnet de voyages, ce sont 28 pages claires et illustrées et une foule de conseils et d’adresses pour toutes celles qui partent s’installer à l’étranger, seule ou en famille, à tout âge de la vie.

En cas de maladie, de maternité, active ou à la retraite, on apprend comment assurer sa protection sociale à l’étranger, comment et - et par qui - se faire rembourser ses frais médicaux, comment continuer à cotiser pour la retraite  pour soi, son conjoint et comment protéger au mieux ses enfants.

Je pars m’installer à l’étranger, bingo ! La vie prend un nouveau tournant excitant, mais ce qu’on aimerait bien conserver, c’est le confort de la sécurité sociale à la française et les droits ouverts par sa mutuelle. Or, ce n’est pas du tout automatique ! Au contraire, il faut entamer des démarches spécifiques qui varient selon sa situation personnelle et professionnelle.

Dans la réalité du départ, s’impose une liste de multiples formalités à effectuer mais la rubrique  « protection sociale » c'est-à-dire la couverture santé, prévoyance et retraite, est une des plus importantes et doit s’anticiper, si possible, avant le départ. Le Livret L’expatriation au féminin apporte tous les conseils pratiques, des témoignages et les adresses nécessaire pour préparer au mieux son départ, en fonction de la situation personnelle et professionnelle de chacun.   

Car seule ou en couple, avec ou sans enfants, mariée, pacsée ou en union libre, la protection sociale n’est pas la même partout dans le monde. La situation professionnelle a aussi un impact majeur sur la protection sociale : contrat de travail avec le statut d’expatrié ou contrat local, à votre compte, inactive avec un statut d’ayant-droit, ou encore retraitée : on ne rentre pas dans les mêmes cases au regard de la protection sociale. On apprend qu’il est obligatoire de cotiser au régime de protection sociale du pays d’accueil. Mais que c’est loin de suffire.

Le Livret oriente aussi les futures mamans, sur l’application www.cfe-maternite.com accessible sur smartphone.

Les jeunes retraités sont, quant à eux, invités à faire rapidement leur bilan de carrière sur www.lassuranceretraite.fr

Plusieurs pages sont consacrées aux enfants qui réclament une attention spécifique comme toujours avec un bilan de santé avant le départ, les yeux, les dents, les vaccins, il faut s’y prendre à temps et ne rien oublier pour éviter les mauvaises surprises loin de la mère patrie, quand on est loin dans un système de santé moins bien connu.

Un livret à ne pas perdre une fois arrivée dans le pays d’accueil, mais à ranger précieusement avec les autres papiers administratifs. On le ressort au moins une fois, pour le retour car arriveront alors de nouveaux challenges. Là encore, tous les cas de figures sont étudiés, selon que l’on revienne un jour en France sans emploi ou avec un ex-contrat d’expatriée ou de détachée.

 

Contact Presse