Free Handi’se Trophy 2018 : "Pourquoi je participe", interview de Nathalie Mallet, équipe Hum’Alicieux

Bordeaux, France, 24 mai 2018

Du 26 mai au 2 juin 2018, le Free Handi'se Trophy réunit 92 participants valides et handicapés qui parcourent plus de 700 km en une semaine entre Bordeaux et Nantes. Objectif : mettre en valeur l'effort d'équipe mixte handi-valide et faire tomber les préjugés sur le travail des personnes en situation de handicap. Nathalie Mallet, collaboratrice du groupe Humanis explique pourquoi ele s'engage dans ce raid sportif dont Humanis est le partenaire pour la 5ème fois.  

Nathalie Mallet travaille à la direction retraite des particuliers chez Humanis à Olivet près d'Orléans. Elle partipe pour la première fois au Free Handi'se Trophy. Elle a rejoint l'équipe des Hum'Alicieux qui est composée de Philippe Beric (ESATCO de Rezé), Anthony Charaud (ESATCO de Rezé) et Benoît Leblanc (Humanis) 

Pour quelle raison avez vous décidé de partiper au Free handi'se Trophy 2018 ?

Nathalie Mallet : J’aime les challenges. L’année dernière j’ai participé à plusieurs challenges :  « La Solidaire », le défi du Tour de la Terre etc. Ce qui m’a le plus touché c’est lorsque l’on a remis l’argent aux associations pour financer des causes. C’est pour ca d’ailleurs que cette année j’ai décidé de faire le FHT, car la cause de l’insertion des travailleurs handicapés m’a énormément touchée. J’avais pensé le faire il y a deux ans  mais cette année,  c’est la bonne !

Avez-vous suivi une préparation spéciale pour cette course?

Nathalie Mallet : Je suis assez sportive, je ne fais pas des performances à chaque fois (elle rigole) mais c’est par plaisir. Je fait de la course, du vélo, de la natation. J’ai fait 3 fois la Loire à vélo, la Bretagne. Depuis un petit moment, j’essaie de venir 3 fois par semaine au travail à vélo. Ça représente 44 kilomètres aller-retour.

Durant le week-end de cohésion, j’ai eu un peu de mal à me faire au V.R.A.I (le vélo-tandem en position couchée) car il faut pédaler en position allongée contrairement au canoë où je n’en suis pas trop mal sortie.

Que ressentez vous à quelques jours du départ, de l'impatience ou de l'inquiétude ?

Nathalie Mallet  :Je me sens prête. Le niveau temps me stresse un peu par peur de perdre des points si on n’arrive pas dans les temps au point de rendez-vous.

Qu'espérez vous atteindre comme objectif ?

Nathalie Mallet  : Être dans le top 10 peut-être (elle rit). Arriver à Nantes entière et en équipe !  On voudrait être bien classé. Au début, j’étais dans l’esprit d’être bien classée comme quand je cours mais le week-end de cohésion à changer la donne, c’est surtout pour faire tomber les préjugés sur le handicap que l’on fait cette course. Touts les participants en situation en handicap ont la hargne pour ce raid.

Comment est l'équipe des Hum'Alicieux?

Nathalie Mallet  : C’est une grande colonie de vacances ! Philippe et Anthony sont adorables. En plus il sont physiquement et mentalement très fort. Ils sont volontaires et motivés. Le week-end de cohésion était superbe, l’ambiance était très agréable et détendue. Le staff est également très sympathique. Hâte d’y être ! 

L'EsatCo en Loire Atlantique regroupe 11 ESAT et 3 EA (entreprises adaptées) qui accueillent dans leurs ateliers 1200 travailleurs handicapés encadrés par 100 professionnels. L'Esatco dépend de l’Adapei de Loire Atlantique [1]. 

Un ESAT est un Etablissement de Service et d’Aide par le Travail ( ex CAT). Il s'agit d'un établissemens accueillant des travailleurs handicapés. Ces travailleurs y exercent une activité professionnelle et bénéficient de soutiens médico-sociaux adaptés. Cette dualité constitue le fondement même des ESAT dont l’objectif est de permettre aux personnes rencontrant des difficultés pour exercer une activité en milieu ordinaire d’accéder à une vie sociale et professionnelle.

Le "Co" de EsatCo désigne le co-développment.

 

[1] L’Adapei de Loire Atlantique a été créée en 1955 (les Papillons blancs) par un groupe de parents souhaitant organiser l’accompagnement de leurs enfants atteints de déficience intellectuelle. 
Aujourd’hui, l’association gère 80 établissements et services qui accompagnent 2 700 enfants, adolescents et adultes sur la Loire Atlantique. 
Les grandes orientations, définies dans le Projet Associatif Global sont portées par son conseil d’administration et son bureau composés de parents d’enfants et adultes handicapés.

Expert

Contact Presse

Sujet liés