Free Handi'se Trophy 2018 : témoignage de Christophe Legay, équipe Hum’Agiques

Paris, France, 22 mai 2018

Le Free Handi’se Trophy fait son retour du 26 mai au 2 juin 2018. Ce parcours sportif de plus de 700 km en une semaine vise à changer le regard sur l’emploi des personnes en situation de handicap. Il remontera cette fois de Bordeaux à Nantes dans une aventure faite de vélo et de canoë. C'est la 5ème année qu'Humanis soutient des équipes de ce raid handi-valide et que des collaborateurs du groupe, comme Christophe Legay, y participent. Témoignage.

A quelques jours du départ du Free Handi'se Trophy 2018 entre Bordeaux et Nantes, Christophe Legay, salarié au sein de la direction stratégie et marketing d'Humanis, a accepté de répondre à quelques questions. Il fait partie de l'une des trois équipes soutenues par Humanis pour le FHT 2018, l'équipe des Hum'Agiques. En plus de Christophe, l'équipe se compose d''Anne Gaëlle Moreau (EsatCo de Rezé, Loire Atlantique), Marie-Françoise Becerro (Groupe Accor Hôtels), Nicolas Amey  (Groupe Accor Hôtels).

Pourquoi vous êtes-vous engagé(e) dans le Free Handi’se Trophy ?

Christophe Legay : Je me suis engagé dans le Free Handi'se Trophy pour deux raisons principales. La première raison est personnelle par rapport à la maladie et le physique. J’ai été très sportif cependant j’ai eu une maladie très rare ce qui m’a obligé à arrêter le sport il y a environ 15 ans. Mon état physique était lamentable, j’avais tous les muscles qui étaient atteints. J’ai arrêté les traitements contre l’avis des médecins mais c’est je pensais que c'était le mielleur choix pour moi. Mon but était de remuscler mon corps. Le sport a permis de re-mobiliser tous les muscles qui s’étaient effondrés à cause de la maladie.

« Le sport m’a permis de surmonter la maladie ! »

Aujourd’hui, cela fait 3 ans que j’ai repris le sport. J’ai repris petit à petit la course avec l’aide de mon kinésithérapeute. L’activité physique a été très bénéfique pour moi. Je me suis donné un but en participant à ce raid : réussir à faire les 8 jours de courses.

La deuxième raison de particper au FHT est de partager ce moment de vie entre des personnes en situation de handicap et des personnes valides.

Vous êtes-vous préparé physiquement et/ou mentalement pour la course ?

Christophe Legay : J’ai adapté mon entraînement au Free Handi'se Trophy. A partir du moment où j’ai su que je participais au FHT, je me suis mis à faire davantage de vélo. J’ai également ciblé ma préparation physique sur le haut du corps (épaules, bras), car le canoë demande de la force dans le haut du corps comme j’ai pu le constater durant le week-end de cohésion. Or ma maladie affecte principalement le haut de mon corps.

 Et maintenant à quelques jours du départ : est ce vous vous sentez prêt ?

Christophe Leguay : Ah oui, oui, oui ! Je me sens prêt physiquement et mentalement. Je ne me fais pas de souci sur le mental car le week-end de cohésion a permis de lever des interrogations que j’avais. C’est sûr que l’on aura des surprises, bonnes ou mauvaises pendant la course, mais on fera avec. Je dirai qu’en temps que « malade » on est davantage capable de gérer les mauvaises surprises.

Est-ce que vous vous êtes fixé un objectif personnel ?

Christophe Leguay : L'objectif est de terminer ! Que la course se passe bien et de finir en équipe. Le classement ne va pas être quelque chose d’important pour moi car au vu du niveau de certaines équipes, on ne peut pas de manière très sereine viser le podium. On a fait le choix avec le groupe Humanis de choisir des travailleurs d’ESAT [Etablissement et service d'aide par le travail].  

Quelle est l’ambiance dans l’équipe ?

Christophe Leguay : On ne se connaissaient pas et pourtant l’ambiance est très bonne. Dans mon équipe, il y a 2 personnes du groupe Accor, dont l'une a l’habitude des raids de ce type, et une jeune femme d’ESAT, adorable. C’est notre capitaine d’équipe. Je suis sûr que l’équipeva fonctionner à plein ! 

L'EsatCo en Loire Atlantique regroupe 11 ESAT et 3 EA (entreprises adaptées) qui accueillent dans leurs ateliers 1200 travailleurs handicapés encadrés par 100 professionnels. L'Esatco dépend de l’Adapei de Loire Atlantique [1]. 

Un ESAT est un Etablissement de Service et d’Aide par le Travail ( ex CAT). Il s'agit d'un établissemens accueillant des travailleurs handicapés. Ces travailleurs y exercent une activité professionnelle et bénéficient de soutiens médico-sociaux adaptés. Cette dualité constitue le fondement même des ESAT dont l’objectif est de permettre aux personnes rencontrant des difficultés pour exercer une activité en milieu ordinaire d’accéder à une vie sociale et professionnelle.

Le "Co" de EsatCo désinge le co-développment.

 

[1] L’Adapei de Loire Atlantique a été créée en 1955 (les Papillons blancs) par un groupe de parents souhaitant organiser l’accompagnement de leurs enfants atteints de déficience intellectuelle. 
Aujourd’hui, l’association gère 80 établissements et services qui accompagnent 2 700 enfants, adolescents et adultes sur la Loire Atlantique. 
Les grandes orientations, définies dans le Projet Associatif Global sont portées par son conseil d’administration et son bureau composés de parents d’enfants et adultes handicapés.

Expert

Contact Presse

Sujet liés