Intelligence artificielle, chatbots... Quels bénéfices pour les personnes âgées?

19 avril 2018

L'intelligence artificielle est en passe de devenir un outil intéressant dans l'assistance aux personnes âgées ou dépendantes. Santé, sécurité, domotique... Cette technologie trouve de nombreuses applications dans le domaine du bien-vieillir.

Le recours à l'intelligence artificielle (IA) commence à se démocratiser. Cette technologie en plein boom serait susceptible d'améliorer le quotidien des seniors, dans un contexte de vieillissement global de la population et des coûts qui y sont associés. 

Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, les seniors n'y seraient pas opposés: les personnes âgées seraient en effet plus positives (60%) quant au potentiel de l'IA que les actifs (51%), selon une enquête Odoxa citée par Silvereco

Tenter de pallier la solitude des aînés

L'un des grands enjeux de l'IA est de compenser le sentiment de solitude des personnes âgées. On assiste à l'émergence des "chatbots", ces logiciels programmés pour simuler une conversation en langage naturel. Ils peuvent s'avérer utiles pour assister les seniors en leur offrant une compagnie, à l'instar d'Elliq, un robot pour seniors conçu à San Francisco (Etats-Unis). Ce robot doté d'une intelligence artificielle est capable de suggérer intelligemment un contenu numérique à son utilisateur, tel que des livres audio, de la musique ou des vidéos, rapporte Tom's Guide.

D'autres "chatbots" peuvent également rappeler aux personnes âgées de prendre leurs médicaments, ou encore enregistrer des conversations pour aider les malades d'Alzheimer

Vers plus de sécurité au domicile

En matière domotique, l'intelligence artificielle peut simplifier la vie quotidienne des seniors et améliorer leur sécurité. Des chercheurs de l'Université du Missouri (Etats-Unis) ont développé des capteurs capables de prédire les chutes chez les personnes âgées et même d'évaluer leur gravité. Installés sur les murs, ces capteurs détectent les éventuelles altérations dans la trajectoire de marche ou les tremblements consécutifs à une chute.

D'autres dispositifs sont capables d'identifier des problèmes de sécurité courants chez les personnes souffrant de démence, comme un four resté allumé ou une porte laissée ouverte, par exemple. 

Aider ceux qui aident

Dans le domaine de la santé, l'IA peut devenir une aide précieuse pour les aidants. Les intelligences artificielles ne remplaceront jamais les infirmiers, mais elles pourraient prendre en charge certaines tâches pour soulager les soignants au quotidien: aide au lever, au déplacement, surveillance des données médicales...

Différents dispositifs sont déjà capables d'alerter le personnel médical en cas d'urgence. "Certains objets ou caméras peuvent désormais comprendre ce qu’ils voient en temps réel et alerter l’utilisateur en cas de situations inhabituelles", indique Silvereco.

Alors que le taux de personnel soignant devrait encore baisser, passant de 7 aides-soignants potentiels pour chaque personne à haut risque âgée de plus de 80 ans à moins de 1 pour 3 d'ici 2050, ces progrès technologiques n'auraient pas pu arriver à un meilleur moment.

Contact Presse

Sujet liés