Humanis soutient #LinkLille pour renforcer les liens entre Lille et Londres

Lille, France, 20 octobre 2017

Dans le contexte du Brexit, le comité Grand Lille a lancé un appel aux acteurs du territoire Hauts-de-France, leur proposant de se rendre ensemble à Londres le 20 octobre 2017.

Objectif : renforcer les liens qu’ils entretiennent chacun avec leurs partenaires britanniques et trouver les leviers de nouvelles relations économiques, culturelles, scientifiques ou académiques durables.

Le groupe Humanis, acteur historique des Hauts de France, soutient cette opération exceptionnelle baptisée  #LinkLille qui mobilise 250 personnalités de la région. 

D’une ampleur inédite depuis la mobilisation des nordistes en 1995 dans le cadre de la candidature de Lille pour les JO 2004, cette opération de marketing territorial est unique en son genre : elle connectera près de 500 décideurs politiques et économiques, français et britanniques, au cœur de l’Hôtel Renaissance Saint Pancras pour une séance de networking XXL. Elle marquera également la présentation d’une feuille de route structurant le développement des liens entre la région Hauts-de- France et le Royaume-Uni.

« Cette opération est l’expression de la culture nordiste : quelles que soient nos sensibilités, nos différences, que nous soyons issus des collectivités ou de la société civile, nous savons jouer collectif et mobiliser nos réseaux pour promouvoir notre territoire et construire des projets d’avenir. Epicentre du 1er marché européen, notre région dispose de nombreux atouts pour séduire les Britanniques. Et le 1er d’entre eux est notre proximité, Lille est la grande ville la plus proche de Londres ! C’est donc avant tout en qualité de voisins, Brexit ou pas Brexit, que nous venons rencontrer nos « homologues » britanniques ce 20 octobre, avec un message simple : ensemble, prenons notre destin en main et développons des projets porteurs. « let’s make our links great again ! », déclare Jean-Pierre Letartre, Président du Comité Grand Lille.

250 acteurs politiques, économiques et associatifs


A ce jour, près de 250 acteurs politiques, économiques et associatifs ont répondu présents à cet appel, parmi lesquels Xavier Bertrand Président de Région, Martine Aubry Maire de Lille, Damien Castelain Président de la MEL, Philippe Hourdain Président de la CCI Hauts de France, le préfet de Région, son recteur d’académie et des représentants d’entreprises emblématiques du territoire (Auchan, Leroy Merlin, Boulanger, Bonduelle, Mobivia, Lesaffre, OVH, Rabot-Dutilleul, Institut Pasteur, Caisse d’Epargne, Humanis, ...). Tous ont mobilisé un contact britannique de leur réseau de l’autre côté de la Manche. Tous embarqueront ensemble dans l’Eurostar et se transformeront en « VRP » de leur territoire, préalablement formés à pitcher sur les atouts des Hauts-de-France.

Une séance de networking géante


Une séance de networking XXL autour de projets et enjeux communs : Au total, près de 500 décideurs français et britanniques se retrouveront le 20 octobre autour d’un « lunch à la française » à l’Hôtel Renaissance Saint Pancras de Londres. Ce déjeuner sera suivi d’une séance de networking géante. Les décideurs parleront business et enjeux communs, dont l’implantation de l’Agence Européenne du Médicament pour laquelle Lille s’est portée candidate.
Let’s make our links great again ! Par cette démarche de lobbying territorial « soft power », conviviale et win-win, les membres du comité Grand Lille et les partenaires de l’opération entendent interpeller les Britanniques qui s’interrogent sur l’avenir de leurs échanges avec le continent, et les convaincre qu’il y a - juste de l’autre côté de la Manche, à moins d’1 heure 30 de trajet ! - un territoire « épicentre » des marchés européens, entreprenant, dynamique et rassemblé qui leur tend la main.


Une mobilisation territoriale inédite depuis 1995 : Il faut remonter à plus de 20 ans pour retrouver une mobilisation comparable des collectivités et des entrepreneurs. A l’époque il s’agissait de porter la candidature de Lille, pour l’accueil des Jeux Olympiques 2004, en affrétant un avion pour Atlanta et rencontrer le CIO. Certes, la région n’a pas obtenu les JO mais a été désignée « Capitale Européenne de la Culture » en 2004. Une mise en lumière qui a fait gagner 10 ans à la région en termes de transformation et d’évolution de son image !

                

Expert

Contacts Presse

Sujet lié