Humanis, partenaire running solidaire, des courses de la Brader'Y de Lille 2018

Lille, France, 10 septembre 2018

Humanis renouvelle son partenariat aux courses de la Brader'y de Lille ce premier week-end de septembre 2018.

Pour cette 2ème édition événement, ce sont 166 sportifs d'Humanis engagés qui ont participé aux quatre épreuves de courses à pied, dont 37 clients de la région Hauts-de-France, en soutien à l'Association Neurofibromatoses et Recklinghausen [1] 

 

A l'occasion des courses de la Brader'Y de Lille organisées la matinée du 1er septembre 2018, les coureurs Humanis étaient présents sur le "Grand Boulevard" reliant Lille à Roubaix et Tourcoing pour exprimer leur solidarité en faveur des personnes atteintes de la maladie Neurofibromatoses et Recklinghausen (ANR).

Ce sont au total 166 coureurs aux couleurs d'Humanis qui se sont mobilisés avec 2 544,7 kilomètres parcourus, soit 2 544,70€ récoltés pour des projets associatifs, suivant le principe de running solidaire Humanis (1km = 1€ reversé au profit de l'association). 

                                                                                  

Photo de groupe des coureurs juste avant le départ des courses de la Brader'Y de Lille 2018

                                                                                                                                            

Photo Ce sont 56 femmes qui se sont mobilisées et ont porté fièrement les couleurs d'Humanis 

                                                                                                                  

           Photo de Lucie Lerebourg, championne Humanis sur le podium, qui remporte la 3ème place de la course du 10 km réalisée en 38'12''

                                                                                           

Photo Près de 400 personnes ont bénéficié de l'animation "Tatoo" Humanis.

Petits et grands se sont tatoués un message d'encouragement "Huma-Ch'Ti

 


[1] La Neurofibromatose de type 1 (NF1) ou maladie de von Recklinghausen, est une maladie génétique dont la forme est extrêmement variable d’un cas à l’autre. Elle touche aussi bien les hommes que les femmes et n'épargne aucun groupe ethnique. Un malade a un risque sur deux de la transmettre à ses enfants mais, dans la moitié des cas connus, la maladie est due à une mutation génétique spontanée. Elle se caractérise principalement par des taches café au lait sur la peau et des tumeurs (neurofibromes) situées le long des gaines nerveuses. Localisé sur le chromosome 17, le gène responsable rend difficile le fonctionnement de la protéine en cause la "neurofibromine".  Ce qui crée des désordres très variés.

Contact Presse

Sujet lié