Handicap : le taux d’emploi chez Humanis atteint 7,27%

Paris, France, 8 novembre 2016

Avec un taux d'emploi de 7,27% de personnes en situation de handicap, Humanis confirme son engagement. Le groupe de protection sociale privilégie les emplois en contrat à durée indéterminée qui représentent près de 90% des salariés en situation de handicap présents dans ses effectifs à fin 2015.

Les accompagnements individualisés, l'aide à l'intégration, la sensibilisation des collaborateurs et managers au handicap et le recours à des travailleurs du secteur protégé, constituent ses quatre principaux leviers d'actions. 

 

Le groupe de protection sociale sociale Humanis compte 409 collaborateurs en situation de handicap, dont 367 occupent un poste en contrat à durée indéterminée (chiffres à fin 2015). Pour atteindre 7,27% de taux d'emploi de personnes en situation de handicap dans son effectif global, le groupe a notamment réalis 120 aménagements de postes et 180 accompagnements individualisés. 

En plus de l'accompagnement individualisé, Humanis met en œuvre 3 autres actions clés en matière d'emploi des personnes en situation de handicap : un processus d'intégration en partenariat avec des experts, un travail de sensibilisation des salariés et des managers, un recours régulier aux entreprises et travailleurs du secteur protégé : 

  • L’accompagnement individualisé des collaborateurs du groupe tout au long de leur parcours professionnel et leur maintien dans l’emploi : après un diagnostic établi en concertation avec une équipe puridisciplinaire (médecin du travail, interlocuteur des ressources humaines, manager...), Humanis veille à la réalisation d'aménagements techniques et d'organisation s'ils sont nécessaires. Un accompagnement sur l’acceptation de la situation, sur l’image de soi, le regard de l’autre peut aussi être mis en place. 
     
  • L’intégration de personnes en situation de handicap sur la base de leurs compétences, aptitudes et motivations : Humanis participe à des salons ou forums de recrutement, en partenariats avec des organismes d'insertion, des associations et des universités. Des parrainages sont mis en place afin de conseiller les candidats en situation de handicap et de les orienter dans leur intégration professionnelle. Parallèlement, Humanis apporte un soutien à la formation des personnes en situation de handicap aux métiers de la protection sociale.
     
  • La sensibilisation des salariés : Humanis travaille sur les représentations du handicap en milieu professionnel afin de lever les préjugés et de permettre la prise en compte de la différence de chacun au sein des équipes, comme une force à titre individuel et collectif. Grâce à des formation ou des ateliers de mise en situation, l'entreprise cherche à donner les clés pour comprendre les contraintes liées à un handicap et favoriser une communication libre de toute interprétation.
  • Le recours au secteur protégé : La politique d'achats du groupe Humanis inclut le secteur protégé dans chacun de ses appels d’offres. Humanis développe ainsi de nombreux partenariats avec des Etablissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT). De plus, Humanis a recours à de la mise à disposition de personnel dans le cadre de partenariats avec des entreprises adaptées (EA). Le groupe accueille ainsi, tous les trimestres dans le domaine de la retraite complémentaire, une quinzaine de personnes en situation de handicap. Au fil des prestations, une proximité et un lien social importants se sont créés entre les équipes détachées des EA, les collaborateurs et les managers du Groupe. Aujourd’hui, les managers vont plus loin dans leur démarche d’accompagnement et s’attachent à détecter le potentiel de chaque salarié pour adapter les missions qui lui sont confiées. L’objectif est de faire monter en compétences les équipes, à l'image du travail effectué quotidiennement avec leurs collaborateurs en interne.

 


 

1- Qu’est-ce l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés ?

La loi fixe à tout établissement privé ou public d’au moins 20 salariés une obligation d’emploi à temps plein ou à temps partiel des travailleurs handicapés dans une proportion de 6% de l’effectif total. Les employeurs privés ou publics peuvent remplir cette obligation légale d’emploi par le recrutement direct de personnes handicapées, la signature d'un accord de branche ou d'entreprise agréé prévoyant la mise en œuvre d'un programme annuel ou pluriannuel en faveur des travailleurs handicapés, l’accueil de stagiaires handicapés (dans la limite de 33% de l’obligation), le recours à la sous-traitance avec des entreprises adaptées ou des Etablissements et services d'aide par le travail (Esat) dans la limite de 50% de l’obligation.

Pour vérifier le respect de leur obligation, les employeurs doivent adresser, au plus tard le 1er mars de l’année suivante (soit le 1er mars 2016 pour la déclaration au titre de l’année 2015), une déclaration annuelle obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH).

2- Quelles sont les mesures annoncées par le gouvernement pour favoriser l’emploi des personnes handicapés?

• La loi Macron, publiée au journal officiel du 7 août 2015, prévoit 3 nouvelles dispositions pour permettre aux entreprises de remplir leur obligation d'emploi de personnes handicapées (Loi Macron 2015, pour « la croissance, l’activité et l’égalité salariale »)  :

  • le recours aux travailleurs indépendants handicapés  (article 
  • la possiblité de "périodes de mise en situation en milieu professionnel" (PMSMP) d'un travailleur handicapé pour des périodes d'un mois ou deux dans le cadre d'une découverte de métier ou de la confirmation d'un projet professionnel, 
  • et la conversion tout ou partie des produits vendus par des établissements adaptés en équivalent emploi de travail handicapés (calcul à hauteur maximum de 2% de l’effectif total de l’entreprise).

• En 2015, une entreprise de 20 à 199 salariés, n’ayant pas signé sur les quatre ans passés de contrats de sous-traitance avec le secteur protégé ou adapté supérieur à 400 fois le SMIC horaire (à 500 fois le SMIC horaire pour une entreprise de 200 à 749 salariés et à 600 fois le SMIC horaire pour une entreprise de 750 salariés et plus), doit s’acquitter d’une sur contribution de 1500 fois le SMIC auprès de l’Agefiph. (Source : décret de 2012).

3- Qui sont les travailleurs handicapés bénéficaires de l'obligation d'emploi ? 

Dans le secteur privé, les bénéficiaires sont :

• les personnes reconnues travailleurs handicapés par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées - CDAPH (ex reconnaissance Cotorep)

• les personnes accidentées du travail (taux d’incapacité reconnu par la sécurité sociale)

• les personnes atteintes de maladies professionnelles (taux d’incapacité reconnu par la sécurité sociale)

• les personnes bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH), délivrée par la maison départementale des personnes handicapées – MDPH

• les personnes titulaires de la carte d’invalidité, délivrée par la MDPH

• les personnes bénéficiaires d’une pension d’invalidité versée par la sécurité sociale

Dans la fonction publique, les bénéficiaires de l’obligation d’emploi sont les mêmes que dans le secteur privé auxquels s’ajoutent : les titulaires d’un emploi réservé, à savoir : les invalides de guerre, les victimes de guerre et du terrorisme, les orphelins et veuves de guerre, les sapeurs-pompiers volontaires victimes d’un accident ou atteints d’une maladie contractée en service, les personnes qui, dans le cadre de leurs fonctions professionnelles au service de la collectivité ou de leurs fonctions électives, ont subi une atteinte à leur intégrité physique, les agents qui bénéficient d’une allocation temporaire d’invalidité.

4- Quelles alternatives à l’obligation d’emploi ?

Si l’obligation d’emploi n’est pas remplie par l’employeur, il est redevable d’une contribution annuelle à l’Agefiph (le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées), calculée en fonction du nombre de bénéficiaires qu’il aurait dû employer et en fonction de la taille de l’entreprise.

 
Effectif de l'entreprise Montant par travailleur handicapé non employé
Entre 20 et 199 salariés 400 fois le SMIC horaire : 3 812 € pour 2014, 3 844 € pour 2015.
Entre 200 et 749 salariés 500 fois le SMIC horaire : 4 715 € pour 2014, 4 805 € pour 2015.
Plus de 750 salariés 600 fois le SMIC horaire : 5 718 € pour 2014, 5 766 € pour 2015.
Entreprises à « quota zéro »* 1 500 fois le SMIC horaire : 14 295 € pour 2014, 14 415 € pour 2015.

L’Action sociale Humanis offre son expertise et son expérience à ses entreprises adhérentes sur toutes les questions liées au travail et à l’embauche des personnes en situation de handicap

Une expertise pour répondre aux entreprises

Selon les besoins de l'entreprise, Humanis peut lui apporter des informations, des conseils ou un soutien individualisé sur :

  • l'obligation d’emploi de personnes en situation de handicap (en matière d’embauche ou de maintien dans le poste)
  • les droits et dispositifs de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)
  • les notions d’aptitude, d’inaptitude et la réglementation encadrant les mesures de reclassement professionnel
  • l'accessibilité des lieux de travail et adaptation des postes de travail
  • les initiatives en faveur de la prévention des risques professionnels

Un accompagnement des salariés en situation de handicap

Humanis accompagne les personnes en situation de handicap. Dans ce cadre, le groupe peut mettre des outils à la disposition de l'entreprise pour l'aider à accompagner un salarié en situation de handicap. En fonction de l’étude du dossier de la personne et en complément des dispositifs de compensation du handicap, il est possible d'attribuer des aides individuelles ponctuelles destinées à contribuer aux dépenses relatives :

  • à l’adaptation du véhicule et/ou du logement
  • aux nécessités d’appareillage
  • à la scolarisation
  • aux transports
  • à des séjours de vacances adaptés

Humanis participe aussi au financement de structures et de services d’aide destinés aux enfants, adolescents et adultes handicapés pour accroître le nombre de places sur le territoire national et favoriser les projets de vie adaptés à chaque situation.

De plus, Humanis a développé des aides pour les proches de personnes en situation de handicap : les aidants. Le groupe peut les aider dans la recherche de place en établissement ou service adapté, en adéquation avec la décision de la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées). Parce que le bien-être de des proches en situation de handicap dépend aussi du bien-être des aidants, Humanis a créé un dispositif d'accompagnement pour qu'ils puissent échanger ou disposer de moments de répit. 

Un instrument de mesure grâce au baromètre Osez l’Esat

Tous les deux ans depuis 2011, Humanis a entrepris de réaliser un baromètre pour pallier au manque de données sur le domaine des Entreprises Adaptées (EA), des Établissements et Services d’Aide par le Travail (Esat) et sur leur mode de fonctionnement avec l’entreprise ordinaire.

Baptisé "Entreprises, osez l'Esat", ce baromètre vise à dresser un premier point d’étape de la sous-traitance des établissements assujettis à l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés avec le secteur protégé ou adapté. Humanis souhaite ainsi donner à l’ensemble des acteurs concernés un instrument de mesure et des informations sur les passerelles à consolider ou à mettre en place pour favoriser l’emploi, par les entreprises ordinaires, de personnes handicapés par l'intermédiaire d'Esat ou EA. 

Pour aller plus loin :
Le baromètre "Entreprises, osez l'Esat"   

Les chiffres clés de ce Baromètre

Une orientation vers des partenaires experts du handicap

Humanis peut orienter les entreprises vers les partenaires institutionnels et experts du champ du handicap  et en particulier : 

Experts

Contacts Presse

Fichier attaché