Finance responsable : les Français intéressés mais encore peu investis

Paris, France, 26 septembre 2018

A l'occasion du lancement de la 9ème Semaine de la finance responsable, le Forum pour l'Investissement Responsable [1] dévoile les chiffres du sondage annuel sur "les Français et l'ISR" [2].

Les principaux résultats de l'enquête montrent que 63% des Français déclarent accorder une place importante aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements, un intérêt en nette hausse de 15 points par rapport à 2017 (48%).

Quel est le niveau de connaissance et d'intérêt des Français pour l'Investissement Socialement Responsable (ISR) [3] ? Quels sont en 2018, les tendances-clés et les nouveaux enjeux liés à cette forme d'investissement ?

L'enquête réalisée pour le FIR, le Forum pour l'Investissement Responsable et Vigeo Eiris, l'agence internationale de recherche et services ESG (Environnement, Social et Gouvernance) par Ifop pour la 9ème année consécutive confirme l'intérêt marqué des Français pour les produits d'épargne et d'investissement responsable.

Ils sont plus de 6 Français sur 10 à accorder une place importante ou très importante aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements : 63% de ceux qui possèdent au moins un produit d'épargne l'affirment, alors qu'ils n'étaient que 50% en 2013.

En revanche, les produits d'épargne correspondant à ces thématiques ont encore une faible notoriété. Seuls 13% des sondés disent connaître l'épargne solidaire (45% en ont entendu parler), 8% l'investissement socialement responsable (ISR) dont 68% n'ont jamais entendu parler Ce chiffre se réduit à 59% chez les détenteurs d'une assurance vie et 49% chez les détenteurs d'épargne salariale, et à 47% pour les Français investissant en Bourse. Le financement participatif (crowdfunding) est un peu plus connu (22%).

Seuls 5% des sondés répondent avoir déjà investi dans un fonds ISR, un résultat très faible mais en progression de deux points sur un an.

Si on le leur proposait, ils sont 27% à déclarer être prêts à investir dans un produit ISR, contre 18% en 2013. Les épargnants sont 46% à se dire prêts à demander des produits à leur conseiller bancaire, ils sont même 57% dans les catégories CSP+.

Si on les interroge sur des thématiques plus concrètes, les sujets sociaux et sociétaux (emploi : 78%, respect des droits de l'homme : 76%, conditions de travail : 72%, égalité homme/femme : 70%) demeurent parmi les sujets que les sondés veulent voir pris en compte de façon prioritaire dans leur épargne, à côté des sujets environnementaux sur lesquels on note un intérêt croissant (pollution : 80% contre 70.4% en 2017, changement climatique : 71% contre 66.7% en 2017).

"L'éthique des affaires", thème 2018 de la Semaine de la Finance Responsable, n'est pas en reste puisque 64% des sondés estiment qu'il est important que ce thème soit pris en considération.

En termes d'actifs, l'investissement responsable au sens large représente déjà près d'un tiers (31%) des encours gérés par les sociétés de gestion françaises, soit 1.081 milliards d'euros à fin 2017, selon les chiffres de l'AFG. Et même 1.848 milliards si l'on intègre les fonds appliquant des stratégies d'exclusions (des entreprises ou plus souvent des secteurs, comme le tabac ou l'armement, sont d'office bannis du portefeuille).

Toutefois les encours des fonds ISR à proprement parler ne s'élèvent qu'à 310 milliards d'euros, même s'ils sont en croissance de 14%. À ce jour, 157 fonds ont obtenu le label public ISR mais ils ne pèsent encore que 41 milliards d'euros d'encours, auxquels il faut ajouter 22 fonds labellisés Transition énergétique et écologique pour le climat (TEEC).

                                                                                                    

A partir du 1er octobre 2018, Paris -  Pendant quelques jours, une sculpture d'un ours famélique sur un iceberg sera installée Place de la Bourse à Paris à l'occasion de la Semaine de l'Investissement Responsable.

Une façon « d'interpeller les épargnants et d'éveiller les consciences », déclare Alexis Masse, président du Forum de l'investissement responsable (FIR).

 



[1]Le Forum pour l’Investissement Responsable a été créé en 2001 à l’initiative de gestionnaires de fonds, de spécialistes de l’analyse sociale et environnementale, de consultants, de syndicalistes, d’universitaires et de citoyens. Depuis, ils ont été rejoints par des investisseurs. Leur préoccupation commune : promouvoir l’Investissement Socialement Responsable (ISR), faire en sorte que davantage d’investissements intègrent les problématiques de cohésion sociale, de développement durable. Humanis, acteur de l'ISR, est membre du FIR depuis 2013.

[2] Une enquête Ifop menée auprès d'un échantillon de 1.002 personnes, représentatif de la population française de 18 ans, sous la forme de questionnaires en ligne, entre le 24 et 28 août 2018. Lien vers le communiqué des "Résultats de la 9ème enquête Ifop pour le FIR et Vigeo Eiris".

[3]L'ISR est, selon la définition de l'Association française de gestion financière (AFG), "un placement qui vise à concilier performance économique, et impact social et environnemental en finançant les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable quel que soit leur secteur d'activité."

Expert

Contact Presse

Sujet liés