Femmes et Expatriation : les choses bougent !

Paris, France, 8 mars 2016

À la fin des des années 90, le portrait de la famille expatriée, légèrement stéréotypé, était le suivant : un homme d’une quarantaine d’années, occupant des fonctions importantes, accompagné de sa  femme, mère au foyer et de leurs enfants partaient à l’étranger pour quelques années et menaient la plus agréable des vies.


Aujourd’hui les choses ont changé et l’image de la famille expatriée n’est plus forcément la même. Les profils se diversifient : les jeunes couples sont de plus en plus nombreux à partir, le nombre de femmes expatriées a triplé en 10 ans et au niveau global il y a autant de femmes que d’hommes Français vivant à l’étranger (50,30% d’hommes, 49,70% de femmes*). Jeunes, actives, diplômées, les femmes n’hésitent plus à se lancer dans l’incroyable aventure de l’expatriation, seules ou accompagnées.

 

 

Même si les femmes expatriées pour des raisons professionnelles ne représentent aujourd’hui que 20% des salariés en mission à l’étranger, ce qui reste encore très peu en comparaison du nombre d’hommes, la situation évolue et se faire muter à l’étranger n’est plus l’apanage de ces messieurs. De plus en plus souvent, ces derniers suivent leurs femmes expatriées.

Parce que partir à l’étranger n’est pas anodin, parce qu’au-­‐delà̀ des rêves et des promesses, il faut aussi reconstruire et s’adapter, le thème de l’expatriation au féminin mérite amplement une attention toute particulière.
La réussite d’une expatriation est essentiellement liée à la qualité de sa préparation et beaucoup de questions doivent s’anticiper, si possible avant le départ.

Le nombre de femmes candidates à l’expatriation est en augmentation
La gente féminine représente, désormais, plus de la moitié de la population des expatriés, qu’elles soient conjointes d’expatriés ou actives partant travailler à l’étranger.
Ce n’est donc plus forcément la femme qui fait l’impasse sur sa carrière pour accompagner son conjoint à l’étranger.
La tendance actuelle est plutôt de suivre celui ou celle qui aura trouvé un poste intéressant à l’étranger et les femmes ne sont plus en reste sur ce plan là.

• Les femmes françaises envisagent l’expatriation plus tôt que les hommes dans leur vie.
En effet, une femme sur deux partant à l’étranger a moins de 40 ans contre un homme sur trois, et une femme sur quatre a moins de 30 ans.
• Avec 50,5% de femmes parmi les Français de l’étranger, les femmes françaises expatriées sont quasiment aussi nombreuses que les femmes dans la population française métropolitaine qui en compte 51,5 %.
• Les secteurs d’activités les plus investis par les Françaises expatriées sont l’action sociale à 71%, l’éducation à 63% et la santé à 56%.
• Les femmes françaises expatriées de 30 à 39 ans ayant souscrit une couverture sociale en leur nom propre ont plus que doublé (+121%) en10 ans.

Contact Presse

Fichier attaché