La France est de plus en plus plébiscitée par les expatriés étrangers

Paris, France, 23 octobre 2018

De plus en plus prisée par les voyageurs d'affaires étrangers, la France gagne cinq places au dernier classement HSBC 2018 des pays où il fait bon s'expatrier. L'Hexagone séduit par sa qualité de vie, malgré un sérieux retard sur le plan des opportunités professionnelles et salariales.

HSBC a interrogé 22.000 expatriés dans 31 pays pour établir son classement 2018 des destinations où il fait bon s'expatrier. Il ressort de cette enquête que l'Hexagone est de plus en plus attractif aux yeux des talents étrangers. La France se hisse ainsi au 11è rang mondial des destinations où il fait bon s'expatrier, selon le nouveau classement HSBC "Expat Explorer" présenté le 11 octobre 2018. La France gagne ainsi cinq places de mieux qu'en 2017.

À l'échelle européenne, la France devient la troisième destination préférée des expatriés, juste derrière l'Allemagne et la Suède. L'indétrônable Singapour, plébiscitée pour sa stabilité économique et politique ou encore la qualité de ses écoles, occupe la première marche du podium pour la quatrième année consécutive. 

La qualité de vie "à la Française" très prisée

Aux yeux des "expats", le principal atout de la France réside dans sa qualité de vie. Les trois quarts d'entre eux considèrent qu'elle est meilleure en France que dans leur pays d'origine. La France occupe ainsi la deuxième place du classement des destinations plébiscitées par les expatriés sur ce seul critère, juste derrière l'Espagne.

L'autre point fort de l'Hexagone concerne la vie de famille. Ils sont 48% des voyageurs d'affaires étrangers à valoriser cet aspect, faisant de la France la troisième destination plébiscitée sur ce critère, juste derrière la Suède et la Nouvelle-Zélande. 

Un manque d'attractivité économique pénalisant

En revanche, le pays accuse un sérieux retard sur le plan des opportunités économiques et professionnelles. L'Hexagone se positionne en 21è position sur ce critère, très loin derrière les trois leaders que sont la Suisse, l'Allemagne et Singapour. Les expatriés ne sont que 29% à considérer la France comme une destination compatible avec leurs ambitions professionnelles.

La France souffre également d'un manque d'attractivité en ce qui concerne les salaires. Les expatriés y gagnent en moyenne 83 683 dollars (71 570 euros) par an, un chiffre largement inférieur à la moyenne mondiale (106 173 dollars par an) malgré une progression de 4 000 dollars sur un an. Seuls 21% des expatriés interrogés considèrent que la France représente une destination d'expatriation judicieuse "dès lors qu'il s'agit d'obtenir un revenu financier supérieur à ce qu'il serait dans leurs pays d'origine". 

Expert

Contact Presse

Sujet liés