Comment rendre son épargne salariale utile ?

28 mars 2018

Avec l'épargne salariale, l'épargnant peut faire plus que simplement mettre de l'argent de côté pour financer l'achat d'un logement ou préparer sa retraite. Il peut investir utilement dans l'économie de sa région, favoriser le développement des entreprises qui contribuent à l'emploi ou qui ont des activités protectrices de l'environnement. Deux experts du groupe Humanis nous expliquent comment : Catherine Pays-Lenique, directrice générale d’Inter Expansion-Fongepar et Grégory Schneider-Maunoury, responsable ISR chez Humanis Gestion d'Actifs.  

Donner du sens à son épargne

«Pour que les salariés s’approprient au mieux leur épargne salariale, nous nous attachons à donner du sens aux solutions que nous proposons à nos clients dans le cadre de leur plan d'épargne entreprise (PEE) et de leur plan d'épargne retraite collectif (Perco). Notre rôle consiste à proposer aux épargnants des placements qui soient utiles et concrets, et dont ils comprennent la finalité. C’est pourquoi, les notions de choix et d’impacts de nos investissements sont primordiales dans la mise en œuvre de notre gestion. Nous leur expliquons ainsi qu’avec Humanis, leur épargne est investie dans l’économie de leur propre région, dans les PME et ETI françaises, en faveur de l’emploi et de l’entreprenariat social ainsi qu’en faveur de la transition énergétique via des supports d’épargne socialement responsables» explique Catherine Pays-Lenique, directrice générale d’Inter Expansion-Fongepar, la société dédiée à l’épargne salariale d’Humanis. 

L'épargne salariale, un levier de la finance verte 

"L’épargne salariale peut devenir un important levier de la finance verte. Forts de cette conviction, Humanis a lancé dès 2015 un fonds d’obligations vertes, qui sert le financement de projets liés à la transition énergétique. L’épargne des salariés est ainsi dirigée vers des projets de fermes éoliennes, de rénovations énergétiques, etc. Aujourd’hui, ce fonds représente 200 millions d’euros. Il est le seul à fournir aux investisseurs, de façon systématique et régulière, une évaluation des milliers de tonnes de CO2 évitées. Pour 1 000 euros investis sur les obligations vertes, nous évitons ainsi l’émission de 1,7 tonne de CO2 par an. Enfin, notre fonds bénéficie du label gouvernemental TEEC – transition énergétique et écologique pour le climat.", indique Grégory Schneider-Maunouryresponsable ISR chez Humanis Gestion d'Actifs 

Une épargne qui soutient l’économie régionale

"Humanis est le premier, et à ce jour le seul, acteur à proposer des fonds régionaux en France. Au travers de ces fonds, Humanis ancre l’épargne salariale au sein du territoire du salarié. Ces fonds régionaux constituent ainsi une approche novatrice dans la conscience que nous avons de l’épargne salariale», déclare Catherine Pays-Lenique.

Des PME et des ETI françaises plus fortes

«Nous avons fait le choix d’aller au bout de la philosophie de la loi Macron de 2015 en créant le Perco+ Humanis. A la différence d’un Perco + classique qui peut investir largement dans la zone euro, nous avons dédié cet investissement uniquement aux PME et ETI françaises.L’encours de ce fonds dédié aux PME-ETI françaises est aujourd’hui de 17 millions d’euros. C’est donc autant de financement pour toutes ces entreprises», précise Catherine Pays-Lenique.

Des investissements solidaires en faveur de l’emploi

«Au-delà de l’obligation de proposer un fonds solidaire en épargne salariale, nous participons directement aux choix des structures financées. Il est pour nous évident de prendre une part active à l’analyse des projets. En complément, nous avons commencé à investir directement sur certaines initiatives qui nous tenaient particulièrement à cœur, à l’image d’une crèche d’insertion sociale, qui propose des horaires aménagés et un accompagnement à la recherche d’emplois. Pour nous, c’est cela donner du sens à l’épargne des salariés. Faire des choix forts et engagés, associer l’utilité sociale à la performance financière » ajoute Catherine Pays-Lenique.

Experts

Contact Presse

Fichiers attachés

Sujet liés