Colocation entre seniors: le concept se développe en France

France, 5 avril 2018

Les seniors français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la colocation. Remède à l'isolement social, à la hausse des prix de l'immobilier ou encore échappatoire à la maison de retraite: la formule a de nombreux atouts.

 

Venu du nord de l'Europe, le concept de la colocation entre seniors commence doucement à se faire une place en France. Si le principe est le même que pour une colocation classique, les raisons qui poussent les seniors à vivre en communauté sont sensiblement différentes.

Appartager, leader des sites de colocation en France, a interrogé ses utilisateurs de plus de 50 ans sur les raisons qui les poussent à s'installer sous le même toit. La majorité des seniors interrogés (35%) déclare avoir choisi ce mode de vie "pour ne pas vivre seuls".

L'isolement social, première préoccupation des seniors

Le grand mal de la vieillesse étant l'isolement social, la colocation représente, pour les seniors, un excellent antidote à la solitude. Ils en profitent même pour créer des colocations nombreuses et conviviales, avec plus de trois colocataires. Selon Appartager, 41% des utilisateurs de plus de 50 ans partagent leur logement avec plus de 2 personnes, dont 10% avec plus de 4 personnes. 

Alors que l'espérance de vie ne cesse de s'allonger, la colocation permet aux seniors de s'offrir une seconde jeunesse. Après la retraite, on renoue ainsi avec une forme de vie sociale, on invite des amis, on recrée du passage à la maison après le départ des enfants. "Plus qu'un toit, ces personnes de même génération partagent des souvenirs, des activités et des moments de vie conviviaux. Elles peuvent avoir le sentiment d’être chez elles sans se sentir seules", explique SilverEco. Pour certains seniors, la colocation présente également un aspect rassurant: ils peuvent toujours compter sur une présence en cas d'accident.

Un réel soulagement économique à la clé

La baisse du montant des retraites et le coût élevé d'un séjour en maison de retraite sont autant d'arguments qui poussent les seniors à mutualiser leurs dépenses : 30% des seniors interrogés par Appartager déclarent avoir choisi la colocation pour des raisons économiques. En renonçant à vivre seuls, ils divisent par deux ou trois les dépenses consacrées au logement, et augmentent leur pouvoir d'achat. Les colocataires peuvent ainsi accéder à un logement plus spacieux, mieux adapté aux personnes âgées. "C'est une réponse parfaite aux petites retraites", estime Christiane Baumelle de Cocon3S, une association spécialisée dans la mise en relation de seniors à la recherche d’une colocation ou de colocataires potentiels. 

La colocation permet également de partager les petites dépenses du quotidien. Les colocataires peuvent faire appel ensemble à une aide extérieure rémunérée, pour se charger des courses, du ménage ou des démarches administratives lorsqu'ils en ont besoin. 

Un moyen de préserver sa liberté et son indépendance

Enfin, beaucoup considèrent la colocation comme une alternative heureuse à la maison de retraite, médicalisée ou non. Souvent coûteuses, les maisons de retraites sont parfois considérées par un certain nombre de seniors comme "non respectueuses des différents modes de vie des pensionnaires", rappelle SilverEco. Aujourd'hui, lorsque l'état de santé du patient le permet, l'aide doit venir à domicile.

Même s'il n'est pas toujours simple de partager son domicile lorsqu'on a plus de 50 ans, la colocation présente de nombreux avantages pour les seniors et il ne fait aucun doute que le concept sera amené à se développer au fur et à mesure du vieillissement de la population. À l'heure où les baby-boomers atteignent l'âge de la retraite, la colocation s'annonce comme une solution idéale pour les seniors indépendants qui souhaitent rester, le plus longtemps possible, les acteurs de leur propre vie.

Experts

Contact Presse

Sujet liés